Quand changer le liquide de frein : notre guide !

Lorsque vous êtes au volant, naturellement vous freinez quand c’est nécessaire. Mais saviez-vous qu’il y a un système bien rodé dissimulé derrière cette action de freinage ? L’un des éléments les plus importants du mécanisme est le liquide de frein que vous devez changer lorsqu’il se dégrade. À quel moment faut-il procéder à ce remplacement ? 

Liquide de frein : à quel moment le remplacer  ?

 Le liquide de frein est un élément assez sensible à l’humidité, ce qui signifie qu’il pourra se dégrader dans le temps. Selon les recommandations du constructeur, vous devez procéder à ce remplacement sur chaque durée de deux ou quatre ans. 

Par mesure de prévention, faites vérifier l’état de ce liquide chaque année ou une fois que vous roulez 10 000 km. De même, il est indispensable de vous renseigner sur la meilleure référence de liquide de frein à adopter pour votre voiture. Selon les modèles, le processus pour changer votre liquide de frein sera également différent. À présent, vous êtes au clair sur le liquide de frein, vous n’avez donc plus d’excuses sur ce point. 

Quel liquide de frein dois-je choisir en remplacement ?

Vous pouvez trouver dans le carnet d’entretien de votre véhicule le type de liquide de frein à utiliser. Généralement, on opte pour les liquides de frein DOT 4 et DOT 4 ayant une faible viscosité. Ces derniers conviennent parfaitement aux exigences techniques de nombreux véhicules circulant en Europe et partout dans le monde.

En effet, le premier est plus indiqué pour tous les véhicules, des plus anciens aux plus récents. Même ceux qui sont équipés d’un système antiblocage des roues (ABS) trouvent leur solution avec ce liquide. Cependant, si vous avez une voiture intégrant des systèmes de contrôle de stabilité ou de traction en plus d’ABS, le choix ne sera pas le même. Dans ce cas, optez pour un liquide plus satisfaisant et performant en matière de la viscosité à basse température. Un liquide de frein DOT 4 LV (Low Viscosity) peut faire l’affaire.

Article similaire :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *